La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Koshu-Ryu-KenpoKoshu-Ryu-Kenpo

Koshu-Ryu-Kenpo

Famille Mitose

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 Hawaii  1980

Yves Brook

William K Sun Chow

Jean-Guy Angell

 

 

 

 

 

Adriano EmperadoAdriano Emperado

 Adriano Emperado

Kajukenbo

 

Victor Sonny GasconVictor Sonny GasconVictor Sonny Gascon

Karazenpo Go Shinjutsu

Karazenpo go shinjutsuKarazenpo go shinjutsu 

 

 

 

Jean Guy Angell KenpoJean Guy Angell Kenpo

Jean-Guy Angell

10 degré

Canada 

 

 

 

 

 Les origines du Budo suivent les longs pélerinages des moines Bouddhistes .
 L`histoire regorge des faits d`armes de ces hommes pieux aux prises avec de multiples dangers. Les outils familiers: le baton de marche, les objets de travail , épées et lances devinrent, manipulés avec conscience , de dangereux système de défense.

Pendant des siècles, les méthodes d`auto-défense furent développées dans le plus grand secret par différents clans. Ces derniers , par décrêt de  l` Empereur en l` an  1603,. devinrent  titulaires d`un  Dojo ou Ecole pratiquant les arts martiaux et les religions.

Il est bien entendu que l`art du Kenpo n`est  pas l `oeuvre d`un seul homme, mais celle de plusieurs générations de maîtres et disciples. Maître Mitose fut le premier a ouvrir au public l`art  traditionnel familial. 

`Moi, James Masayoshi  Mitose, ait  fondé un style et une école d`auto défense, mais  je ne suis pas satisfait .  Un but demeure a réaliser et nous avons la possibilité de le faire…….Que ces enseignements soient disponibles pour tous….afin que la vraie signification de l`auto-defense n`en soit pas une de violence mais d`un échange vrai entre représentants de toutes races et religions.`       
                          `What is self defense , Kenpo Jiu-Jutsu par  James M. Mitose. 

 Maitre James   (1916-1981) est né à Hawaii..  A l`age  de 4 ans il fut confié au  clan  Mitose Japonais , il y sera  initié aux arts martiaux familiaux. Le petit James représente la 21eme génération de la famille de  l` Ecole du vieux Pin` (KoshoRyu).  De la pratique à la maîtrise du Ken-Jutsu (l`escrime au sabre).,le Yari-Jutsu (l`escrime  à la lance), le Kyu Jutsu (tir à l`arc),  le Ju-Jutsu (combat à mains nues) ainsi  que la forme particulière de  KoshoRyu Kenpo. Une part importante de  la formation : l`étude des religions comparees :  Bouddhisme,  Shinthoisme et  Christianisme.

 Pour parfaire ses connaissances, il devient le disciple du maître Okinawaien, Motobu Choki.
Ce dernier,  issu  d `un noble  clan, possédait une science consommé du combat a mains nues.  M. Mitose dans sa recherche de perfection se diriga vers le  Kata Naihanchi : la somme des points de pression, étranglements, clefs  et blalayages. En 1936 M. Mitose revient  s`installer a Hawaii pour  y ouvrir  le premier temple consacré au Koshoryu Kenpo.. 

Voici une reproduction de  l’écusson du Koshoryu Kenpo de James Mitose : 
  les mains en forme de prière (Ogami) signe de de sagesse et honnêteté. 
  les mains ouvertes (mute) :`` sans arme`  un  des principe de base du Kenpo le combat a main nue ``La voie du poing`` .
  le poing couvert (hikken) , le poing ferme renferme les trésors de la connaissance de l’art du combat`, une main ouverte couvre le poing fermé, elle signifie le contrôle et  l`usage de nos connaissance a bon escient.

Un des  disciples les plus importants de M. Mitose fut William K. Sun Chow..  
Il fonda le Hawaiian Kenpo.. Il est l`homme qui perfectionna le style de façon plus dynamique et efficace. L`abondance de contre-attaques et de défenses circulaires pour parer les attaques de plusieurs adversaires a la fois avait pour but de représenter la réalité de son époque.  (Voir  la fin du  2eme adversaire au  1er Kenpo. ) 
 
Beaucoup de nos Pions sont le reflet de son travail acharné,  Il voulait faire de son Kenpo  une méthode a la fois facilement transmissible et terriblement  efficace dans les rues d`Honolulu. Il ne faut pas oublier que c`est la qu`il  y a acquit ses principales  connaissances., un peu comme nous avec les combats de compétition.  A l`époque l`erreur  pouvait être fatale. 
 
En 1980, Jean Guy Angell eut la chance unique de rencontrer le maìtre au tournoi International de Koshoryu Kenpo a Hawaii.  M. Chow était a l`époque fort sollicité par les demandeurs de `dan`ou autres reconnaissances  de style. Ce n`est qu`après de longues  discussions entrecoupées de demonstrations fort détaillées, et  ce, dans une athmosphere chargé de scepticisme que cet étudiant étranger  réussit a prouver  la filiation  et ses connaissances. du Kenpo.  Les  2 hommes devant la famille réunie, s`échangerent  une  longue poignée de main, le Kenpo avait bien traversé le pont.. 

En 1949, M. Chow  décerne ses 2 premiers diplomes de ceintures noires aux frères Joe et Andriano Emperado . `` A l`époque  lorsque votre maître vous décernait ce diplome, cela signifiait que vous étiez prêt a ouvrir votre propre école. et de  perfectionner votre art  par une recherche personnelle```
.
 En 1950 ,  Andriano Emperado  réunissait 4 experts en arts martiaux , de boxe anglaise, de KudokanJudo, de Jujutsu et boxe chinoise et forma l`art du combat de rue. Le Kajukenbo

 Ka pour Karaté,
 Ju pour le Judo, et  Ju-jutsu 
 Ken pour Kenpo et 
 Bo pour boxing. 

 

Pendant sa longue quête, il rencontrera  un collaborateur sérieux : Sonny Gascon. . Ce dernier possédait, comme lui, une longue pratique des arts phillipins . Il ne portera cependant pas le nom de  Kajukenpo.  Maître Emperado et les disciples de ce style devaient reconnaître ultérieurement son apport appréciable a la poursuite de la lignée.

``De part leurs techniques et leurs formes particulieres d`entraînements, l`état d`esprit qui les anime, leur tenue noire .....(l`uniforme traditionnel kazukenpo noir a bande blanche distinctes 
est celui porté dans notre école, les écussons évoluèrent  légèrement ).........
Les pratiquants de Kajukenbo Kenpo de style Emperado ont hérité du surnom des `Blacks Sheeps of the martial arts` : Les Moutons Noirs des Arts Martiaux.
  
  En 1957,  Victor Sonny Gascon fonde sa propre école : le Karazenpo Go Shinjitsu.. Cet Hawaiien d`origine Phillipine pratiquait depuis longtemps l`art de l`eskrima,  ou  bâtons
 ainsi que le judo. Victor  `Sonny` Gascon aura connu l`école de la rue , lieu ou tous pouvaient admirer son style.  

 

Sa famille et ses amis Phillippins, le suivirent en amérique. Ce sont ces derniers qui assureront la perennité des écoles de Karazenpo lorsque Maître Gascon du se retirer de la pratique active,  M. Gascon devint  un maître privé fort prisé  des étudiants en quête de perfectionnement.  

 
Karazenpo Go shinJutsu.
Kara : pour Karate
Zen  :   pour la  méditation et techniques de respiration .
Po :      la voie, la voie du poing (kenpo)
Go Shinjutsu : l`art des projections.
     
Georges Pesare fait parti du groupe select  des 6 premiers a a pratiquer le Karazenpo Goshinjitsu. Il nomme son école ``George Pesare`s  Kaito Gokko.`` a Providence ,
Rhodes Island. voir l'arbre généalogique

En `67, un nouvel étudiant rejoignait legroupe des pratiquants du Karazenpo : Jean Guy Angell. En une année, il y  acquièrera diverses connaissances., les  formes Kenpo traditionnelles de base qui regroupent  les Autodéfense., blocages, ripostes, prises et clefs saisies, projections, et attaque finale.  Le ju-jutsu  est l`art des balayages et projections selon les différentes attaques provenant des pieds et des mains.

 En `68  M. Jean-Guy Angell  recevra de ses mains un diplome de ceinture noire du Kenpo Karaté Institute ainsi que celui de Gohin Jujutsu . Après un test de trois jour il devient alors la 10 ceinture noire de Georges Pesare.

 M. Angell pratiquait et enseignait déjà le Shorin Ryu . Il remportera 18 championnats de suite  avec le 6ieme Soryn Ryu . En combat, il est classé parmis les top twelve (12) de la côte Est Américaine (1968-1972), a l’époque les division étaient ``open ` ( tous poids confondus)  le circuit regroupait environ  500 compétiteurs..

Cette facon millénaire de transmettre la connaissance, longuement murie et répétées par les Maîtres aux disciples ont été possible par  la pratique régulière  de combats conventionnels (Kumite , combattre en assurant la sécurité de l`autre)  de combat libre, (combat d auto-défense) et le combat pré-arrangé : tels que nous les pratiquons dans nos formes avec adversaires. 
Selon Jean Guy Angell, fondateur du  Jean-Guy Angell Kenpo Karaté,  Il est essentiel que ces 3 elements : kumité, d`auto-défense et  kata  soient le fondement de notre style dans le  but d`une plus grande affirmation et du dépassement de soi-mème ....
 
 Ce survol rapide de l`histoire du Kenpo ou Chuan Fa ( nom Chinois du Kenpo),   L`art du combat a poings nus,. vous fera mieux comprendre  ce dont vous êtes les héritiers. 

 Jean-Guy Angell 
10 degréJean-Guy Angell 10 degré

Senior Grandmaster Simeone George Pesare (in photo, center) 
Founder of Kenpo/Kempo Karate in New England
promoted the above-named to 10th Degree Blackbelt, October 2009.
De gauche a droite (Gilles Demers, Donald Rodrigues, George Pesare, Jean-Guy Angell & Herb Paquette)

 

 

 

 

 

James Mitose James Mitose

James M.Mitose 

 

 

Motobu ChokiMotobu ChokiMotobu Choki

 

 

 

 

 

 

 

William K Sun ChowWilliam K Sun Chow

William K Sun Chow 

 

 

 

KajukenboKajukenbo 

 

 

 

 

Kimono traditionnel KenpoKimono traditionnel Kenpo

Uniforme traditionnel Karazenpo Go Goshinjutsu noire a bande blanche est celui porté dans nos écoles aujourd'hui 

 

 

 

George Pesare écussonGeorge Pesare écusson 

 

 

 

 

 

George Simone PesareGeorge Simone Pesare George S, Pesare

 

 

 

 

 

 Jean-Guy Angell Kenpo karatéJean-Guy Angell Kenpo karaté

 

 

Partager via un média social

Photo: Richard Degruchy